Caen, au fil du temps… vu par François Dupont

Quatre saisons dans le Château

Le temps passe, passe… parfois inexorablement comme celui de nos vies ; parfois de façon cyclique comme celui de la nature qui renaît à chaque printemps.
La lumière, les couleurs, les formes même suivent ce cycle infini qui marque les lieux de son empreinte.
Du haut des remparts de l’enceinte de la forteresse ducale, l’église Saint-Georges et la végétation qui l’entoure nous indiquent la saison en cours.
Malheureusement, la pandémie de COVID-19 a retardé le prise de vue du printemps qui n’a pu avoir lieu qu’au lendemain du déconfinement, le 12 mai 2020.

Le temps des bâtisseurs

Bien des années et de nombreuses générations humaines séparent le temps des bâtisseurs des cathédrales et de l’Abbaye aux Hommes de celui de la reconstruction de Caen et de l’édification de l’église Saint-Julien.
Ce polyptyque démontre que le passage du temps a radicalement changé notre façon de concevoir les lieux de célébration.
Mais un œil attentif y trouvera aussi une permanence. Celle de la spiritualité et de la Foi qui sous-tendent ces constructions.
Malgré des différences architecturales radicales, cette permanence nous indique le sens de ces lieux dont la fréquentation, même épisodique, rythme nos vies.