Caen, au fil du temps… vu par Alain Morel

Brèves considérations sur le temps


« Le Temps est l’image mobile de l’éternité immobile ». Platon, Timée.

Le temps est difficile à définir en tant que tel, nous en sommes le plus souvent réduits à le mettre en évidence de manière indirecte, même si les horloges atomiques permettent de le mesurer avec précision, mais tout cela reste bien abstrait et laisse peu de place à l’imaginaire.

Comment rendre cela en photographie ?
 Il m’a semblé que les reflets permettent de s’en approcher en objectivant le télescopage entre les reflets du passé représentés par des œuvres architecturales qui nous apparaissent déformées, estompées, qui ne nous sont plus accessibles telles qu’elles étaient dans le passé, et la présence de l’actuel dans tous les aspects que nous vivons quotidiennement.
Une sorte d’archéologie du présent qui laisse apparaître les strates successives du temps.
Qui plus est les reflets ouvrent sur un autre monde, d’une certaine manière ils invitent à passer de l’autre côté du miroir, comme Alice, et donnent de l’espace à l’imaginaire.

La photographie est un art du temps, quand bien même elle le suspend.


Alain Morel, 
Caen le 4 septembre 2020